Historique

À l’ouverture du Bal du Lézard, en 1985, trois zones principales faisaient lieu de divertissement à Québec : la rue St-Jean, la rue Cartier et la Grande Allée. Limoilou demeurait le « no man’s land » de l’agrément. Malgré leur nombre imposant, les Limoulois devaient s’exiler pour prendre une bière, visiter des expositions, assister à des spectacles, etc.

Déjà à l’époque, la Ville de Québec parlait de revitalisation des quartiers centraux qui étaient abandonnés à eux-mêmes. Limoilou, pour sa part, commençait à connaître un second souffle. Une petite vie de quartier s’affirmait avec l’apparition de commerces tels que Les Gros Loups, l’Incognito, La Boulangerie de Quartier, le café La Brioche et finalement, le principal moteur de ce renouveau, la regrettée Boîte à Film. En somme, une autre image de Limoilou se dessinait.

La naissance du Bal s’est inscrite dans cet esprit de participer à la revitalisation du quartier et de devenir un lieu de rencontre culturel et social pour les résidents du secteur, les milliers d’étudiants du cégep et leurs professeurs. De trois associés au départ, il en reste maintenant qu’un seul… peut-être le plus alcoolo des trois, qui sait?